Association Insolite batisseur Philippe Roméro

Les graines d’un futur commun
Accueil > Actualités > Les graines d’un futur commun

Les graines d’un futur commun

20 mars
Les graines d’un futur commun

Situé en Norvège, à 1 000 km du pôle Nord, la Réserve mondiale de semences (Global Seed Vault) est un grenier conçu pour accueillir des copies de l’ensemble des semences agricoles de la planète.
Le 26 février dernier, à l’occasion de son 10e anniversaire, il vient de franchir le million d’échantillons de graines collectés.

Imaginé pour préserver la biodiversité agricole des guerres, des catastrophes naturelles, du changement climatique et de l’agriculture intensive, la réserve ne s’ouvre que trois à sept fois par an, afin de permettre le dépôt de nouvelles semences. Ce sont 73 organismes de toutes nationalités qui ont, à ce jour, déposé des copies d’une partie de leur collection agricole. Centres de recherche, banques de graines nationales, universités et ONG ont apporté leur participation à la préservation d’un patrimoine agricole gravement menacé.

Victimes collatérales des conflits armés, des centaines de variétés agricoles ont, par exemple, failli disparaître à Alep lors de la prise de la ville par l’Armée Syrienne libre. Ce n’est que grâce à leurs donations en graines à la réserve du Grand Nord, quelques années plus tôt, que ces variétés ont pu être sauvées et dupliquées.

En un siècle, 75% de la diversité génétique des plantes cultivées a été perdue. En cause : le remplacement de variétés traditionnelles par des semences commerciales, au rendement souvent meilleur, mais avec pour conséquence la standardisation des plantes.

Ce sont des écosystèmes entiers qui disparaissent en même temps que ces variétés ancestrales. « Nous ne mangerons pas demain ce que nous mangeons aujourd’hui » assure Cary Fowler, agronome à l’origine du Global Seed Vault.

L’irrégularité des saisons, la hausse des températures, la sécheresse, vont en effet fragiliser les cultures et modifier les pratiques agricoles. Cependant, correctement séchées et conservées au sein de la réserve, les graines peuvent être, selon les variétés, stockées des dizaines, voire des centaines d’années.

Une sauvegarde de la diversité agricole qui pourrait être décisive pour l’avenir de l’environnement en contribuant notamment à fournir des semences capables de s’adapter aux dérèglements du climat afin de permettre à des milliers de personnes de subsister face au changement climatique.

Pour en savoir plus