Association Insolite batisseur Philippe Roméro

Reforestation : multiplier pour mieux régner
Accueil > Actualités > Reforestation : multiplier pour mieux régner

Reforestation : multiplier pour mieux régner

3 janvier
Reforestation : multiplier pour mieux régner

En 2016, 8 000 kilomètres carrés de forêt sont partis en fumée dans la jungle amazonienne, soit 29% de plus qu’en 2015. En prenant en compte la déforestation illégale, c’est une superficie équivalente à celle de la France qui a disparu en une année.

Afin de contrer cette destruction environnementale, de nombreuses associations et gouvernements appliquent la technique de replantation dite « arbre par arbre » en replantant une seule espèce à la fois, espèce qu’ils jugent la plus adaptée à l’environnement dans lequel elle sera plantée. Cependant, cette uniformisation des espèces arboricoles a tendance à appauvrir les sols et permet une pousse de seulement 160 arbres par hectare.

Une technique bien trop lente face à la déforestation éclaire de la forêt amazonienne. Pour endiguer ce mal qui se déploie à vitesse grand V, L’ONG brésilienne « Conservation International » propose une nouvelle forme de reforestation appelée « muscava ».

Signifiant « beaucoup de personnes entassées sur une petite place », cette technique consiste à planter sur les hectares déforestés les graines de plus de 200 espèces d’arbres indigènes. Ces espèces, particulièrement résilientes, sont capables de pousser jusqu’à 6 mois sans eau.

Le but est alors de laisser la nature opérer une sélection naturelle parmi les graines et de permettre aux semences les plus fortifiées de se transformer en arbres.
Mise en place depuis quelques mois au Brésil, cette technique particulièrement fertile pourrait permettre la pousse de 2 500 arbres par hectare et contribuer à l’emploi local de 2000 travailleurs (récolte des graines, protection et entretien des espaces reboisés).

Au total ce sont 73 millions d’arbres que l’ONG espère replanter d’ici 2023, permettant au Brésil de se rapprocher de son engagement formulé lors de la COP 21 : reforester 12 millions d’hectares de forêt d’ici 2030.

Pour en savoir plus